•  Souvenez-vous...
    Il y a bientôt trois ans, Véhicules surchargés vous proposait un florilège de véhicules illustrés de photos "tout de notre cru" à deux ou trois roues rencontrés au Vietnam.
    Pour ceusses qui seraient passés à côté, (Dudu doute qu'il en existe en ce monde...) voir -----> ici

    Collection enrichie dans cet article ici consacré à la ville frontière de Hekou et présentant quelques-uns de ces deux-trois-roues surchargés destinés au transport pédestre de marchandises entre la Chine et le Vietnam.

    Aujourd'hui, Véhicules surchargés vous présente un diaporama composé d'images péchées dans le web présentant de nouveaux véhicules à deux ou trois roues utilisés pour transporter des objets encombrants, des colis volumineux, voire pour servir de transport en commun.

     

     


    votre commentaire
  • Mais non, nous n'allons pas vous réclamer de l'argent...

    Dudu a décidé aujourd'hui d'explorer un monument de la chanson francophone : "La quête".
    Une philosophie de vie, mais aussi un défi musical et vocal auquel beaucoup de chanteurs et chanteuses se sont confrontés avec plus ou moins de bonheur...

    Commençons par un p'tit coup de Wiki comme d'hab'.

    La Quête est une chanson interprétée par Jacques Brel en 1968. Elle est extraite de L'Homme de la Mancha, adaptation française par Jacques Brel de la comédie musicale américaine Man of La Mancha.
    Le spectacle L'homme de la Mancha est joué pour la première fois au théâtre de la Monnaie à Bruxelles à l'été 1968. Enregistré la même année, La Quête est l'un des titres les plus connus de l'œuvre.
    La version originale The Impossible Dream (« L'impossible rêve », sous-titrée The Quest), fut créée au Mark Hellinger Theatre de Broadway à New York en 1965. Elle a pour auteurs Joe Darion pour les paroles et Mitch Leigh pour la musique.
    La chanson interprétée pour la première fois par Richard Kiley dans sa version anglophone, et par Jacques Brel (pour la version francophone), est une réponse de Don Quichotte à la question de Dulcinée, sur ce qu'il entend par « quête ».

    Ci-dessous les paroles de la chanson :

    Dudu fait la quête

    Dans le blog Le poisson volant, le webmestre déchiffre la philosophie des paroles de chanson.

    Dudu fait la quête
    Et le commentaire d'un des lecteurs du blog :

    Dudu fait la quête

    Passons aux interprètes... Attention, il y a du lourd !
    Une chanson qui monte doucement en puissance pour éclater à la fin avec "l'inaccessible étoile". Réussir à faire sentir que l'on vit le texte.
    Tout chanteur n'est pas apte à négocier un tel parcours... Certains l'ont réussi, d'autres auraient peut-être mieux fait de ne pas essayer... A vous de juger.

    Pour rendre l'écoute un peu plus ludique, Dudu fait la quête ne vous dévoilera que les initiales de certains interprètes, l'identité entière vous sera révélée comme d'hab' par la sublime méthode du cliqué-glissé...

    D'abord, la version en anglais, le chanteur original Richard Kiley et "the King", le roi Elvis, incontournable...

    Passons aux versions françaises. A tout seigneur, tout honneur, le grand Jacques bien sûr, une vidéo d'époque usée par le temps, mais qui nous montre Jacques Brel en tenue de Don Quichotte. Et puis, à notre humble avis l'un des meilleurs interprètes de cette chanson : le taulier, Johnny Hallyday, qui bénéficie ici de ses capacités vocales et qui atteint sans problèmes l'inaccessible étoile...

      La chanson commence à 1 minute 40 secondes

    Passons à la catégorie "plutôt pas mal"... Encore une fois, précisons que ce choix est subjectif et ne reflète que les impressions de Dudu fait la quête ...
    Côté femmes tout d'abord :

     Ginette Réno  Nicole Croisille (La chanson démarre à 1minute 12 secpndes)

    Côté hommes :

    Julien Clerc Amaury Vassili

     

    Et voici d'autres interprètes, en vrac. Là, il y a de tout... Des prévisibles, des inattendus, des cèlèbres, des presqu'inconnus, des qui-ont-bien-fait, des qui-n'auraient-pas-dû-faire... Essayez de les reconnaître et faites-vous votre opinion...
    (Rechargez la page si les lecteurs n'apparaissent pas)

    Nolwenn Leroy Christian Delagrange Pierre Bachelet
     

     

     

     Marie-Elaine Thibert  Francis Lalanne  Les Prêtres
     

     

     

     Vox Angeli  Isabelle Aubret  Grégory Lemarchal
     

     

     

     Eric Morena  Dario Moréno  Jeane Manson
       

     
       Mireille Mathieu Michèle Torr  

    votre commentaire
  • Sur le site de Cimetière roumain de Sapantza, un article consacré à un cimetière qui trouve toute sa place Cimetière roumain de Sapantza.
    (L'article complet -----> ici)

    Aux confins de la Roumanie existe un cimetière pas tout à fait ordinaire. Dans le "joyeux cimetière de Sapanta", des croix mortuaires bariolées racontent la vie des défunts.

    Depuis plus d'une cinquantaine d'années, les morts de Sapanta, un village de 3 000 personnes situé à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne, reposent dans un cimetière qui attire aujourd'hui des milliers de touristes. Les décorations des tombes sont faites à la main et mettent en scène les défunts dans leur vie quotidienne. Des épitaphes, écrites par leur soin avant leur mort, sont inscrites sur les stèles... façon d'aborder la mort avec une pointe d'humour et d'ironie.

     

    C'est Stan Ioan Patras, un artiste local, qui a eu l'idée de peindre les premières croix mortuaires après la Seconde Guerre mondiale. Rapidement, ces décorations sont devenues une tradition dans ce village des Maramures, une région connue pour ses maisons en bois, ses charrues à bœufs et souvent décrite comme "la dernière zone rurale médiévale d'Europe" 


    (Cliquez sur l'image pour voir défiler le diaporama)


    votre commentaire