• Si le nuage de mots n'apparaît pas, rechargez la page
    à droite de la barre d'adresses ou en tapant CTRL + f5

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, Cimetière de l'Est à Lille vous propose une visite du cimetière de l'Est, un des deux cimetières de Lille, l'autre étant le cimetière du Sud.

    Pour l'instant, nous ne disposons que d'images piochées sur le Web, mais Dudu vous promet de la vraie photo "tout de son cru" dès que ce sera possible, c'est-à-dire dans une quinzaine de jours de semaines de mois d'années...
    De ce fait et, hélas, les images, pour la plupart, ne pourront être agrandies, contrairement à ce qui se fait dans ce blog en temps ordinaire.

     

    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Cimetière de l'Est à Lille

    Merci aux sites Cimetières de France et d'ailleurs et La cuisine de quat' sous pour leur aide involontaire à la documentation de cet article.

    Description du cimetière par Philippe Landru (c'est son vrai nom), webmestre du premier site cité ci-dessus :

    Sur 22 hectares, le cimetière de l’Est fut créé en 1779 (ce qui en fait l’un des plus vieux cimetières de cette taille en France) sur un ancien parc, la famille propriétaire des lieux demandant, en cédant son terrain à la commune, qu’elle en conserve le caractère paysager. Ce qui fut fait : ce cimetière est admirable, sans aucun doute l’un des plus beaux de France et pourtant si méconnu, par les Lillois eux-mêmes ! Plus de 520 espèces végétales trouvent refuge ici, en plein milieu du quartier hyper moderne d’Euralille (le cimetière n’est qu’à quelques encablures de la gare).
    Comme dans toutes les villes, le cimetière de l’est dresse un portrait fidèle des paradoxes de Lille, entre un ancrage ouvrier important (et une tradition ouvrière socialiste solide qui y est née) et une tradition bourgeoise et catholique, qui puisa sa force dans les industries, en particulier les filatures. Les sépultures modestes, à l’écriture le plus souvent irréprochable à la manière d’une calligraphie de cahier d’enfant sage (c’est là une des caractéristiques de ce cimetière), côtoient les monuments opulents de la notabilité lilloise.
    Beaucoup de tombeaux de ce cimetière sont ornés de bustes, de médaillons et de statues…plus que d’usage en tout cas. Les « grandes pointures » ne sont pas si nombreuses, mais un très grand nombre de personnalités, connues par les Lillois, méritent d’être présentées dans la mesure où elles restituent l’histoire de la ville, et au-delà de l’agglomération.

    Cimetière de l'Est à Lille
    Chapelle de la famille Gonnet de style néogothique érigée par Charles Leroy.
    Elle est assez grande pour contenir une quarantaine de sépultures.
    Inscrite à l'inventaire des mnuments historiques

     

    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Cimetière de l'Est à Lille


    Cimetière de l'Est à Lille

     

    Curiosités

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Caveau collectif du "Caveau Lillois",
    société patoisante

     


    Cimetière de l'Est à Lille
    Tombe Decottignies
    Une mère agée agenouillée devant une croix
    portant un casque de poilu

     

     

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Colombe en bronze
    signée Liping

     
     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Satue en bronze de la
    violoncelliste Eliza de Try

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Caveau familial des Coustenoble-
    Dujardin qui firent don du jardin
    qui devint le cimetière.
    150 places dans la sépulture !

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Le professeur
    de musique E. Deren
    et sa clarinette

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Une chapelle sanglée
    pour éviter qu'elle ne s'effondre

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Caveau d'attente
    On y entreposait les cercueils
    avant leur enterrement.

     

    Cimetière de l'Est à Lille
    Le seul gisant du cimetière, celui du marbrier
    Henri Honoré pour sa propre tombe
    Le drapé est d'une grande finesse.

    Cimetière de l'Est à Lille
    Tombe d'Eugène Jacquet,
    résistant, ornée des symboles maçonniques

    Quelques sculptures intéressantes

    La première, celle de Jules Maertens est la plus saisissante : son corps gît à terre et une allégorie en bronze de la France lui jette la palme du martyr, le tout adossé à un morceau original de la citadelle contre lequel il a été fusillé.

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/Lille_068.jpg http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/Lille_058.jpg

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/mulie_2.jpg

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2

    http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/houyet.jpg Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2 http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/creton.jpg

     

    Personnalités

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2
    Pierre Mauroy
    Premier ministre
    Maire de Lille

    Afficher l'image d'origine
    Roger Salengro
    Maire de Lille
    Afficher l'image d'origine
    Alexandre Bracke-Desrousseaux
    Maire de Lille

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2
    Léon Trulin
    Héros de la 1ère Guerre Mondiale
    fusillé par les Allemands en 1915
    à l'âge de 17 ans

    Afficher l'image d'origine
    Alexandre Desrousseaux
    compositeur et chansonnier patoisant,
    auteur du "P'tit Quinquin"
    Afficher l'image d'origine
    Louis Faidherbe
    Général et colonisateur
     http://www.landrucimetieres.fr/spip/IMG/jpg/delebart-_mallet_2.jpg
    Delebart-Mallet
    famille de grands industriels
    du textile
     

    Cimetière de l'Est - Lille - Episode 2
    Albert Samain - Poète

     JPEG - 53.1 ko
    Albert Baert
    Architecte, il a conçu les Bains Lillois
    l'hôtel aux Cariatides de Lille,
    la loge maçonnique, rue Thiers
    et de nombreux monuments de ce cimetière

     

    Terminons par le "côté obscur" du cimetière... Bien des choses pourraient s'améliorer...
    De nombreuses chapelles, notamment, dans un triste état, mériteraient une réhabilitation...

    cimetiere_12 cimetiere_18
    cimetiere_19 cimetiere_24
    cimetiere_22 cimetiere_14 cimetiere_13
    cimetiere_21 cimetiere_16 cimetiere_23

    votre commentaire
  • Le mont Koya, au Japon, est est un gigantesque complexe religieux au sud d'Osaka.

    Composé de 117 temples bouddhistes, le premier monastère s'est développé pour devenir une ville, Kōya, possédant une université d'études religieuses et plus de cent temples offrant l'hospitalité aux nombreux pèlerins et touristes.

    l'Okuno-in, un immense cimetière avec près de 200 000 pierres tombales de samouraïs, de personnalités et de gens ordinaires. Au cœur du cimetière se trouve le Tōrō-dō, le temple des lanternes. On pense que deux flammes y ont brûlé sans interruption depuis un millier d'années. À proximité du Tōrō-dō se trouve le Gobyo, le mausolée de Kūkai, devant lequel viennent se recueillir de nombreux fidèles.

    Okuno in

    Le cimetière se trouve dans une forêt de cèdres du Japon, arbres gigantesques vieux pour la plupart de plus de 500 ans, plongé dans une atmosphère mystique empreinte de spiritualité religieuse.

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Selon la superstition de l’école bouddhique shingon, point de morts à l’Okunoin mais seulement des esprits en attente.

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Traverser le pont Ichi no Hashi qui ouvre la voie à l’Okunoin revient à traverser un pont entre deux mondes. Juste avant, les fidèles joignent leurs mains et s’inclinent pour témoigner leur respect à Kûkai. 

    Okuno in

    Okuno in

    Okuno in

    Dans la partie moderne du cimetière, de nombreuses pierres tombales fantaisistes sont particulièrement intéressantes comme les les vaisseaux spatiaux géants érigés par une société astronautique, les tasses par une entreprise de café et un monument érigé par une société de pesticides pour commémorer toutes ses victimes insectes.

    Okuno in

    Okuno in


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique