• Capenoules

    Capenoules

    P'tit retour sur un groupe culte de notre région et un zoom sur quelques personnalités incontournables de ce groupe.

    Capenoules

    D'abord, qu'est-ce que c'est Les Capenoules ?
    Un p'tit coup de Wiki... sans glaçons :

    Les Capenoules est un groupe du nord de la France dont la plupart des chansons sont en picard dans sa variante ch'ti. Le mot "capenoule" signifie "voyou" au sens affectueux du terme en patois picard.

    Note de Dudu : Le mot capenoule, inconnu chez Guy Dubois qui manie plutôt le patois du Pas-de-Calais, se retrouve dans le Vocabulaire du patois lillois de louis Vermesse déjà évoqué dans notre blog :

    Capenoules

    Bref revenons à nos moutons...

    En 1966, Jacques Defer (ou Jack Defer) fonde un groupe de musique ch'ti aux chansons paillardes et grivoises, les Capenoules sont nés. Peu après son adhésion au groupe, le photographe Francis Delbarre, change de nom et devient Raoul de Godewaesvelde. Très vite, sa forte stature (1,92 m pour 120 kg) et sa voix grave et rocailleuse en font la vedette incontestée du groupe, mais il déclarera toujours « Mi, j’sus pas canteux, j’sus photographe ! » (Moi je ne suis pas chanteur, je suis photographe). En 1967, c'est Maurice Biraud, sur Europe n°1, qui fera entendre le premier les chansons des Capenoules. Fin 1967, les Capenoules sortiront un disque 33 tours, avec le titre "les chansons de ma nourrice", pour qui connaît le patois ch'ti, chansons paillardes, grivoises. Peu de gens le savent, mais le grand succès du leader des Capenoules, Raoul, "Quand la mer monte" a été composé par Jean-Claude Darnal chanson vendue à plus de 150000 exemplaires.

    Capenoules

    Capenoules

    Capenoules

       Les 33 tours des    Capenoules

     

    Trois 45 tours

    des Capenoules

    Capenoules

    Capenoules

    Dudu aimerait revenir sur quelques personnages emblématiques de ce groupe et par là-même incontournables de la vie lilloise des années 60-70.

    A tout seigneur, tout honneur : Raoul !

     

    Les Capenoules n'auraient pas été les Capenoules sans Francis Delbarre. D'abord qui aurait fait les photos inoubliables des pochettes de disques ? Mais soyons sérieux, c'est surtout sa voix reconnaissable entre toutes qui a fait son succès.

    Raoul nous conte l'histoire du Mongy, le tramway reliant Lille à Roubaix et Tourcoing.

    Il y a deux ans, Capenoules vous avait déjà parlé de Raoul -----> ici, allez-y voir...

    -------------------------->

    La Chanson de Raoul, un précieux documentaire de FR3, où apparaissent de nombreux protagonistes des Capenoules ainsi que la famille de Raoul.
    A noter aussi la présence de Ronny Coutteure.

     

    Voilà, on s'arrête pour aujourd'hui. La suite dans quelques jours...

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :